Adresse
Téléphone
Chaque jour, vous découvrirez dans cet espace le journal du Tournoi avec échos, anecdotes, commentaires et interviews réalisés par François Back.

Set à Lire n°1-2017

4e édition : la caravane du tennis a  planté sa tente à Garisart !


Ils viennent de partout, du Qatar, des USA, de Bulgarie, du Brésil, d’Ukraine, du Chili et … de Belgique !
17 nationalités différentes en qualifications – ceux qui tentent leur chance pour rentrer dans le top 1000 –
Certains reviennent : l’Argentin Pedro Munafo pour la 3e fois, le régional Arménien Ashot ( au nom de famille imprononçable ! ) le plus fidèle pour la 4e fois !! Ils « prennent leurs vacances » sur la brique et la Belgique leur plait, plus encore le sud et le club de Garisart où ils trouvent une familiarité, une sympathie et  une convivialité incomparables. Accueil, facilités, disponibilité, tout est mis en place pour créer l’évènement sportif digne du top niveau.
La réputation du club, qui a organisé dans les années 80 le championnat d’Europe des 13-14 ans, ne peut pas oublier le tremplin qu’il a proposé aux Rochus, Hénin, Malisse, Martinez, Appelmans, Ferrero … Une étiquette, une image de marque qui reste attachée au club, même si c’est nostalgique.
Arlon et Garisart ont un  point commun: l'audace et le dynamisme !
 
 

Les potins de la raquette

 
* La presse im-press-ionnée ! Connaisseurs, anciens joueurs, les journalistes ont flashé sur les nouvelles installations, sur le programme entourant l’événement et sur la météo !
* Le stress du « superviseur » avec son équipe de 7 arbitres : la programmation en cas de pluie… Le Président Stein a avoué qu’il ne pouvait pas influencer les dépressions… 
* Le shuttle du club, appelé aussi « van » ou « bétaillère » connait un succès fou. Opel Vivario 9 places avec un chauffeur de rallye, Georges. C’est un des bénéfices de l’édition 2016. Il sert pour les compétitions du club et pour les événements.
* Les citernes d’eau du club – qui servent à arroser les terrains sont vides – Le club doit donc se brancher sur l’eau communale et comme la sécheresse est annoncée, on pourrait annuler le tournoi. Mais on va utiliser les Canadair …
* En qualifications, 45 joueurs pour 8 reçus dans le tableau final. 19 nationalités différentes, ce qui prouvent bien l’internationalisation du tennis. Précédemment on a vu des Chinois, aujourd’hui les Qataris débarquent.
* Record ! Match le plus court = 35 minutes !! Qui fait mieux ?
* Accompagnement. Certains viennet avec un coach ; d’autres avec un parent. Papy Eugène, lui, accompagne son petit-fils , Thomas Pouleur en motorhome. L’art de concilier sport-famille et tourisme.
* Mamy Annie a l’âge de ses raquettes, car elle joue toujours (et bien !) à son âge vénérable. Elle a fêté son anniversaire dans son club fétiche dimanche. 47 à l’envers, ça s’appelle une racine d’un club, toujours disponible, toujours souriante.
* Mistral est toujours gagnant. Pas celui de Provence, mais celui de l’association philanthropique que le tournoi sponsorise et qui œuvre pour des enfants malades. Georges et Marie se mobilisent pour la 3e fois sur le tournoi.