Adresse
Téléphone
Chaque jour, vous découvrirez dans cet espace le journal du Tournoi avec échos, anecdotes, commentaires et interviews réalisés par François Back.

Set à Lire n°3-2017

Côté COURT
  • Le marathon intérieur a commencé. Le derby français a vu émerger le favori Corentin Denolly (tête de série 7, ATP 443) qui a concédé un set. Battu en ¼ en 2016.
  • Les 2 kinés du tournoi, Alain et Simon,   n’ont pas encore eu de gros traumatismes à traiter : 2 mollets et un blocage de dos. 
  • GreenSet confortables : pas de faux rebonds, pas de glissades et lobs limités. Mais appuis différents.
  • Le derby « provincial » a suscité beaucoup d’enthousiasme, même si les places assises étaient chères… Louis Herman (16 ans ) contre Victor Poncelet (19 ans). L’expérience de l’ainé a prévalu. Mais Louis a bien résisté : 6-4, 7-6. Il n’a donc pas décroché son premier point ATP.
  • La révélation juniore, le Serbe Kecmanovic, a trouvé une belle résistance de la part du Français Louis Chaix.
  • Bravo à Yannick VDB du Pro Team de Garisart qui élimine la 3etête de série, l’Allemand Moraing. Dubail, Merckx, Heyman s’ajoutent à la razzia belge, avec Geens qui nous a fait peur contre le 1140e ATP… Pourvu que ça « doure » …
 
Côté JARDIN      
  • L’orage a fait des dégâts ! Parasol envolé et cassé,  verres brisés… O rage, o désespoir ! La dépression vient de Wimbledon, à moins que ce soit le Brexit, ou alors Pedro qui chantait faux lors de la soirée des joueurs… Etonnez-vous !
  • Chouette soirée des joueurs mardi soir. 140 repas cuisinés en terrasse, avalés outdoor et indoor. Ils ont dansé, chanté, ramé. Videos disponibles chez Faby. Aldo du Cotton Club s’est chargé de l’animation et du karaoké. Fin des festivités à 2 h du mat’. Les Français s’entraînent pour The Voice 2018. Christophe, le chauffeur préféré de Valérie, a reconduit les traînards vers 22 h et ils ont récupéré le Danois en cours de route qui rentrait à pied.
  • Le club avait envisagé l’achat d’une bâche de protection en cas de pluie. Coût : entre 3000 et 4000 euros ! Sponsor intéressé ?
  • Les arbitres avaient prévu de la crème solaire ! Protection 50 ! Elle est restée au frigo …
  • Imperturbable sous la pluie, l’écran géant continue à diffuser ses pubs … sans spectateurs !
  • La journée de jeudi sera décisive, météorologiquement parlant…
 
Les potins de la raquette
  • Un joueur français a fait lessiver ses tenues sportives dans une célèbre laverie arlonaise… Coût : 76 euros ! A quand une machine à laver et une essoreuse au club ?
  • Appel de détresse de JFK (par talkie-walkie) à 12h15… Deux bananes sur le 3, SVP !! La faim justifie les moyens …
  • Arnaud Fontaine, 40 ans, Bruxellois de Liège, est le coach d’Arthur Degreef qui est entré pour la première fois dans le tableau final de Roland Garros (ATP 115 et 3e joueur belge) ; il entraîne également Clément Geens, 1e tête de série de l’Arlon Open. Ex-affilié à Garisart,  entraîneur fédéral, il fut ATP 200 et a joué avec les Rochus, Malisse , El Anaoui et il connaît les avions par cœur … « Celui qui veut devenir pro, ne doit penser que tennis 24h sur 24 et avoir un mental de fer ou d’acier ».
  • Une cyberattaque contre le site de l’Arlon Open a été déjouée. Une rançon a été réclamée au secrétariat, mais Ingrid a refusé de payer. Juste 3 tickets boisson pour le hacker … Un certain Gilbert, chauffeur de son état.
  • Jonas Merckx, ATP 538, mène de front tennis et études universitaires. Etudiant à la VUB en linguistique appliquée, il gère 3 années en 4 ans. En 2017, il n’a disputé que 5 tournois ( 3 au Qatar et 2 en Tunisie ). Battu dans une finale.
  • Julien, le cordeur du tournoi, est « the » spécialiste de la raquette. La raquette « AERO », comme Nadal, a la cote. Fabriquée par Babolat ( à Lyon notamment ), elle est en concurrence avec Head et Technifibre. Depuis le début du tournoi, il a cordé plus de 30 raquettes. La moyenne de tension : 23-24, sauf l’Autrichien Neuchrist qui ne supporte que 18 …
Contre mauvais fortune, bon cœur (court)
 
  • Passer de la terre battue (mauvaise expression pour le battu !), « clay » en anglais, brique pilée en français, (quand c’est 6-0, 6-0 !) au GreenSet, surface en résine synthétique : rebond idéal, ni trop rapide, ni trop lent, utilisée autant en intérieur qu’en extérieur, n’est pas toujours facile, car en saison d’été, les joueurs préfèrent respirer, prendre un coup de soleil, glisser et frotter leurs chaussures sur la bonne vieille terre.
  • GreenSet, aussi dénommé « hard », existe depuis 1970 et est distribué dans plus de 60 pays. Garisart a équipé ses 4 surfaces intérieures et une surface extérieure tout récemment. Chaussures adéquates obligatoires. Entretien délicat, car les particules de quartz ont tendance à « éplucher » les balles et à répandre des flocons… Il faut aspirer !! Et on cherche toujours le bon produit pour nettoyer les taches de boissons sucrées …