Adresse
Téléphone
Régulièrement, et tous les jours durant le tournoi, vous découvrirez dans cet espace le journal du Tournoi avec échos, anecdotes, commentaires et interviews réalisés par François Back.

Set à Lire n° 5 - 2018

UN SPONSOR PRINCIPAL : késako ?

Quel est le rapport entre MADRID et GARISART ?
Réponse : le REAL ! La meilleure équipe européenne et le nouveau sponsor principal de l’Arlon Open : Real.lu !
RealSolutions, c’est une société basée à Luxembourg qui développe un parc informatique et du marketing visuel.
Son patron, Christian Kelders, est un passionné de sports multiples. Depuis plus de 15 ans, il parraine des événements souvent liés aux jeunes.  Il a soutenu un skieur, une équipe cycliste, une voiture au Dakar, aux 24 h du Mans … Lui-même a fait du rallye et c’est un fan de vitesse. Il a aussi organisé des matchs de tennis à Luxembourg avec des légendes comme Borg, Nastase, Noah, Bahrami …
Un sponsor principal apporte sa crédibilité et offre de nombreuses facilités, des relations de  clientèle et en profite pour augmenter son image de marque.
Certains tournois sont « griffés » par des chaînes hôtelières, par des banques…
Le circuit belge peut compter sur le soutien de BNP-Paribas-Fortis, ce qui prouve que le sponsoring via le tennis en particulier reste fort. Ici c’est un ami, en toute simplicité.
Bravo et merci pour cette confiance !
 
Les potins de la raquette

* L’écran des sponsors en direct sur le central a lâché « prise ». Une connexion a fondu. Chaleur ou excès de publicité ?
* L’Argentin des quarts a gagné avec beaucoup de pression, du cinéma comme dit Ronaldo, en envoyant sa raquette dans le grillage = cordage pété + pénalité. Julien, le cordeur, lui a fait une raquette « victorieuse ».
* Le secrétariat est le lieu incontournable, la café du Commerce… Exemple des conversations : « T’as acheté où ta robe ? », «  Celle-là elle est youp-youp », « On se ferait bien un petit merveilleux », « Maman, t’as pas 10 balles pour des frites ? ». « Merde ! pas de carte SD dans l’appareil photo ». « Qui a la clé du coffre ? »
* Récompenses remises aux finalistes : des ardoises réalisées par l’artiste arlonais Renaud Matgen et griffées avec le logo de l’Arlon Open. Les finalistes belges du double ont trouvé ça original : « On pourra manger nos sushis dessus ».
* Le padel connait un vrai succès. Après l’engouement des Espagnols de Luxembourg, c’est maintenant la course aux réservations pour l’été. D’autant que 2 terrains sont couverts et bien à l’abri.
* Simon le kiné de service est étonné. Pas trop d’interventions. Quelques massages pour des contractures… Bon ! C’est le début de saison et en principe, la brique n’est pas trop vicieuse.
* Pour 2019, on annonce une réforme des tournois ITF. Moins de tournois, plus de prize-money, plus de points pour grimper dans les classements. Les joueurs se demandent à quel « racket » s’attendre …
Pour le bien de qui ? Les organisateurs vont eux aussi revoir leur copie.
*Shootlux, la société de marketing, qui se présente, avec 25.000 membres, comme la première société de citoyens en ligne du Luxembourg, mitraille à tout casser. Guillaume annonce plus de 5000 photos sur le tournoi !
 
Côté JARDIN

* Une passionnée de tennis vient de Courcelles tous les jours. Le plus étonnant, c’est qu’elle est en chaise roulante, handicapée par un spina-bifida. On l’installe dans les gradins, parasol et crème solaire obligatoires. Elle connaît tout du tennis. Fan inconditionnelle de Johan Van Herck, elle est aussi allée aux USA, à Nashville, pour le match de Coupe Davis, USA-Belgique ! Vous avez dit passion ?
* Samedi, exhibition de padel avec les frères Rochus.
* Le central pose toujours des problèmes dans le fond du terrain. Glissades, trous, dérapages. Pourtant les équipes d’entretien font le max.
* Exercice de tennis en chaises roulantes hier. Impressionnant pour des amateurs qui ont tenté l’expérience. Quand on sait qu’il y a des championnats de haut niveau dans ce contexte, on ne peut être qu’admiratif. Dédé, le président de l’asbl Garisart, confirmera.
* Le tennis est une école de patience ! Ainsi, 374 joueurs ont un seul point ATP ( de la 1614e place à la 1988e place ), ce qui leur ouvre quand même les portes d’entrée de tournois plus cotés. Mais quid de la réforme prévue pour 2019 ? Les décideurs de l’ITF vont-ils casser la spirale et virer les joueurs sous-classés comme dans une vulgaire société en faillite ?
* Parmi les jeunes bénévoles, Xavier qui gère l’informatique, les gsm et les micros et Raphael à qui on avait demandé de garder la « caisse ». Il s’est couché dessus, ne permettant à personne de toucher le pactole … Sécurité assurée !!
 
 
Côté COURT

* Premier quart de finale : VELOTTI (ARG)- SELS (NED) 6-2, 6-7 , 6-2  en 3h12, record battu !  Des aces hollandais contre des amorties argentines, mais trop de nervosité du pote de Messi !
* Deuxième quart de finale : EJUPOVIC (GER) contre le jeune Belge Zizou BERGS. L’un était tête de série N°1, c’est-à-dire la première référence du tournoi. En face, un jeune de 19 ans, qui a conquis le public par son audace et sa résistance 3-6, 6-2, 6-3. 111 places d’écart à l’ATP. 6 ans d’écart et d’expérience en faveur de l’Allemand qui affichait 1 titre cette année et 2 finales perdues.
Zizou Bergs était soutenu par un fan club, une ½ finale qui lui a permis de gagner des points pour accéder aux  meilleurs tournois. Avant peut-être de décrocher le titre à Arlon…
* Troisième quart de finale entre le Binchois Germain GIGOUNON, 29 ans, ATP 540 et le Hollandais BROUWER, 22 ans, ATP 461. L’expérience du Belge, moins bien classé que son adversaire, pourtant plus performant en double, a réussi à éliminer la tête de série n°4 avec 3 aces, aucune double faute et 100% de services gagnants. A 29 ans, le sympathique wallon est comme le bon vin, il vieillit très bien !
* Quatrième quart de finale entre le Péruvien VARILLAS ( 22 ans )  et l’Allemand MEIS ( 25 ans ). L’un a fait une finale à Antalya, l’autre une ½ finale à Toulouse. C’est la 4e fois que l’Allemand vient à l’Arlon Open, une seule fois gagnant ; c’était en double en 2014.
* L’ambiance au club house entre les joueurs et avec l’équipe de l’Arlon Open est excellente. On s’échange les numéros de téléphone, les adresses mails, preuve que l’ambiance est « top ».
* Topo pour samedi : à 15 h, finale belgo-belge ( BERGS-GIGOUNON ) ; à 17h, finale sud-américaine ( VARILLAS-VELOTTI ).