Adresse
Téléphone
Régulièrement, et tous les jours durant le tournoi, vous découvrirez dans cet espace le journal du Tournoi avec échos, anecdotes, commentaires et interviews réalisés par François Back.

Set à Lire n° 6 - 2018

LA FETE EST COMPLETE !

Amaury du restaurant « L’Espelette » nous a donné la recette d’un plat vraiment réussi.
D’abord, une batterie de cuisine moderne ( = une infrastructure attirante, un cadre accueillant ). Ensuite, du personnel compétent, qui réagit aux sollicitations des clients avec des chefs disponibles ( = encadrement professionnel, bénévoles dévoués jusqu’au bout de la raquette ).
Pour le plat, faire  mijoter 6 mois et plus, sans jamais brûler le fond, assaisonner régulièrement avec diverses épices ( mails, coups de téléphone, courrier, rappels ), laisser revenir à l’étouffé pour éviter d’endormir la bête, rectifier avec poivre et sel ( = surveiller quotidiennement l’organisation et corriger rapidement dès qu’il y a dérive ), monter la sauce ( = chauffer le public, les sponsors, les clients, les membres, les profs ), éviter de brûler les casseroles ( = gratifier les participants d’un large sourire, d’un petit cadeau, d’un service supplémentaire ), touiller longtemps sans oublier de goûter régulièrement,
( = prendre le temps et la patience pour toucher à la perfection, ITF revu par Bocuse ) !
Recette simple et complexe en même temps !
La réussite d’un tel événement rejaillit sur le club, sur la région, sur le public.
Vive la tennis grâce à l’Arlon Open !
Bonnes vacances !


Les potins de la raquette

* La finale des doubles a été une « exécution »  trop rapide
( 6-1, 6-0). L’équipe belge MERCKX-VANNNESTE, qui avait pourtant gagné la finale en double aux 25.000 d’Angers, a été surclassée par les Australiens PROPOGGIA-PUODZIUMAS, une association performante, qui affichait déjà 5 titres en 2018.
* Le dispositif prévu par TV Lux pour la retransmission dimanche à 16h30 est impressionnant : 1 car de captation, 9 personnes, 4 caméras, diffusion sur toutes les chaînes régionales, et même au G-D via Eltrona. A noter que le match exhibition ( Rochus-frères contre Saive-brothers ) sera diffusé en différé jeudi à 20h sur TV-Lux.
* Première demi-finale :BERGS- GIGOUNON. 7-6, 6-2. La jeunesse a eu raison de l’expérience. Zizou a poussé Germain à la faute avec de gros retours sur le 2e service. Il fallait être très patient.
* Deuxième demi-finale : VARILLAS ( PER) – VELOTTI ( ARG),  en même temps que France-Argentine en foot… Le copain de Messi a été déstabilisé. 7-6 , 6-3 en faveur de du jeune Péruvien de 22 ans, classé ATP 469, qui a disputé cette année une finale à Antalya.
* Résultat des courses : un Belge en finale contre un sud-Américain, du jamais vu à l’Arlon Open ! Ça promet du spectacle
 Entre un jeune Belge de 19 ans et un Péruvien de 22 ans, dans la possession de tous leurs moyens après une semaine de canicule.
* Les prix ? Pour le vainqueur, 3.240 euros … bien loin des 2.200.000 euros de Roland-Garros ! Le finaliste, 1.908 euros !!
* Déception en ce qui concerne le Pro team de Garisart, Yannik VDB tête de série N° 2 , a été sèchement éliminé au 2e tour par un ancien du tournoi, l’Allemand Pascal Meis ATP 540, alors que le Belge était ATP 439 ( il a été 377 ) et qu’il affichait 2 titres en 2017.
* Pour la finale, les espoirs belges ( de son coach Johan Van Herck et de sa famille ) penchent pour la vitalité de Zizou ATP  514,  face à un Péruvien, mieux classé ATP 469 et qui a éliminé l’Allemand expérimenté Meis en quart.